Mes valeurs, mon approche

Quelles formations ai-je suivies ?

Mes formations liées à l’hypnose sont :

Praticienne en hypnose – Psynapse

Psychopathologie – ARCHE Formation

Rêve éveillé augmenté par l’hypnose (REAH) – Marie Lisel

 

Mes formations complémentaires : 

Se former aux Fleurs de Bach pour accompagner les émotions – Claire Gentelet, Naturopathe & Reflexologue

Vais-je prendre le contrôle de vos pensées grâce à l'hypnose ?

Malheureusement, la formation dispensée chez Psynapse ne me permet pas de prendre le contrôle de vos pensées. Ni de vos mouvements d’ailleurs. 

L’hypnose de manière générale ne permet pas de manipuler qui que ce soit. Vous êtes toujours maître.sse de ce qui se passe pendant et après les séances. 

Donc promis : personne ne fera la poule dans mon cabinet, sauf si la personne y tient vraiment.

Est-ce que l'hypnose thérapeutique peut remplacer un rendez-vous chez le médecin ?

L’hypnothérapie s’inscrit dans la relation d’aide, hors cadre médical et réglementé. Elle ne se substitue donc en rien à acte ou traitement médical dont elle est peut-être complémentaire.

La prestation délivrée par votre professionnel ne fait pas l’objet d’un conventionnement. Dès lors, elle n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. Le montant des honoraires fixé est cependant déterminé avec tact et mesure

PS : Oui, c’est un copier-coller du texte officiel !

Quelles sont mes valeurs ?
La bienveillance et non-jugement

Ecouter sans juger, accueillir et accepter ce qui vient, confidentialité : cela peut sembler évident mais c’est la clé pour moi de l’accompagnement que je vous propose.

Remettre en question les normes

Je n’essaie pas de faire entrer les gens dans les cases, de coller des étiquettes. Au contraire, je peux être amenée à vous permettre de remettre ces normes en question afin de vous aider à trouver votre place.

Une thérapie inclusive et féministe

Je suis féministe intersectionnelle. Cela signifie que ces valeurs suivantes sont très importantes pour moi et qu’elles font entièrement partie de mon approche : je suis anti-raciste, anti-grossophobie, anti-validisme, anti-sexisme. Tout un tas d’anti qui veulent dire que je suis pour le fait qu’on laisse les personnes vivre en paix, en gros.

Pourquoi parler de justice sociale en thérapie ?

En hypnose, nous faisons de notre mieux pour ne pas projeter notre “carte du monde” (notre façon de voir les choses, en résumé) lors de nos accompagnements.

Il est cependant utopiste de croire qu’un.e thérapeute peut totalement oublier ses valeurs, ses expériences de vie, ses croyances et ses préjugés lors d’un accompagnement. Il suffit d’écouter les témoignages de personnes grosses ou racisé.es pour s’en rendre compte. Je ne vais pas, par exemple, encourager une personne grosse à faire un régime pour se détacher de sa phobie des araignées (oui, ça arrive).

Pour ma part, je suis tout à fait transparente avec vous : mon cadre de référence, c’est le féminisme intersectionnel.

L’intersectionnalité, c’est une notion qui désigne la situation de personnes qui subissent plusieurs formes de domination et de discrimination. Kimberley Crenshaw, dans les années 1990, parle de croisement de ces différentes formes d’oppressions. Une femme noire lesbienne subira tout au long de sa vie le racisme, le sexisme et la lesbophobie, par exemple. 

Je suis convaincue que l’intime est politique : prendre conscience que son vécu est partagé avec plusieurs personnes et qu’il fait partie d’un système permet de déculpabiliser les personnes et leur permettre de reprendre le pouvoir.

Je souhaite donc proposer un safe space, un endroit où les personnes subissant des oppressions puissent se confier sans voir leurs expériences niées ou remises en question.

Je vous crois, je suis avec vous.

Ma vie, mon œuvre

Une vie professionnelle… mouvementée

J’ai commencé ma vie professionnelle dans les ressources humaines où j’ai eu beaucoup de mal à trouver… de l’humain. Je me suis donc reconvertie dans la communication pour assouvir mon besoin de créativité. Et là, j’ai eu des difficultés à voir à quoi je “servais”.

Je suis le genre de personne qui se lève le matin en se demandant « est-ce que je suis vraiment venue au monde pour faire ce boulot ? » (la réponse était souvent non, évidemment).

En parallèle de ces aventures pro, j’ai découvert la méditation et j’ai commencé une psychothérapie qui a complètement changé ma vie (c’était il y a 6 ans). Elle m’a aidée à prendre confiance en moi et franchement, entre nous, quel soulagement d’arrêter de penser que je ne valais rien !

Et puis un beau jour

Après avoir suivi un coaching pour m’aider à y voir plus clair sur mes envies et mes capacités, le lien entre l’humain et la créativité s’est fait naturellement.

Devenir praticienne en hypnose s’est finalement imposé comme une évidence, me permettant d’allier ma passion pour l’être humain et mon envie de raconter des histoires (ça paraît facile et rapide dit comme ça mais ce fut long et sinueux !)

J’accompagne désormais les personnes en individuel, grâce à des séances en cabinet (ou en visio), puis en collectif.

J’apprécie l’intimité des séances individuelles et je surfe régulièrement sur l’énergie des ateliers collectifs.

J’ai enfin trouvé mon équilibre !

Côté perso

Je suis originaire de Narbonne et j’habite à Lyon depuis 10 ans. J’adoooore lire (et acheter des livres), j’aime les frites et la pizza, il m’arrive de me tirer les cartes de tarot les jours de pluie et de parler à la lune.

Pour me contacter

Par email

contact@camilletisseyre.com

Par téléphone

+33 6 47 18 09 94

Via Instagram

@camille.hypnose

Via Facebook

Camille Tisseyre - Hypnose